FO

Actualité sur la Formation Professionnelle : OPCO

Résultat de recherche d'images pour "FORMATION OPCO"


Suite à la signature des syndicats de salariés, la création de ce nouvel opérateur a été officialisée le 8 mars 2019, lors de l’Assemblée Générale Constitutive.

Sylvia Veitl (FO) présidente de l’Opco des entreprises de proximité.

L’opérateur de compétences des entreprises de proximité nouvellement créé a tenu son assemblée générale constitutive ce vendredi 8 mars. Le conseil d’administration sera présidé par Sylvia Veitl (Force ouvrière), tandis que Philippe Gaertner (Union des entreprises de proximité) et Eric Chevée (CPME) en seront les vices-présidents patronaux. Jean-Michel Pottier (CPME) assurera la fonction de trésorier.

Ce nouvel opérateur de compétences (Opco) dans les grandes lignes

L’Opco des entreprises de proximité a un champ d’intervention national et interprofessionnel, comprenant la plupart des départements, territoires et collectivités d’outre-mer.

Ce nouvel opérateur de compétences accompagnera les entreprises pour les aider à anticiper les effets sur l’emploi des mutations technologiques et les besoins nouveaux en compétences, au travers d’actions de formation des salariés prenant pleinement en compte les enjeux de professionnalisation. 

Les nombreuses branches professionnelles ayant rejoint l’OPCO des entreprises de proximité pourront ainsi bénéficier d’un appui efficace articulé autour d’un maillage territorial solide profitant de l’expérience de l’AGEFOS PME. La cohérence économique entre ses membres, constitués principalement de TPE/PME ayant une forte pratique des formations en alternance, assurera une véritable adéquation avec les besoins des entreprises. 


La CPME, représentée comme elle le souhaitait, dans la gouvernance paritaire (30 représentants employeurs, 15 représentants CPME, 15 représentants U2P et 30 représentants des organisations syndicales de salariés) de ce nouvel outil au service des entreprises, veillera à ce que les artisans, commerçants, prestataires de services, industriels et professionnels libéraux, dont beaucoup adhèrent à la CPME, puissent bénéficier d’un appui répondant pleinement à leurs attentes et à celles de leurs salariés.

« Ce nouvel opérateur de compétences doit accompagner les entreprises pour les aider à anticiper les effets sur l’emploi des mutations technologiques et les besoins nouveaux en compétences, au travers d’actions de formation des salariés prenant pleinement en compte les enjeux de professionnalisation  », a précisé la CPME.

Le ministère du Travail demande également le rapprochement des Opco Santé et Cohésion sociale