FO

Apprentis Auteuil : dénonciation de l’accord cadre de la GPEC

Lors d’une réunion brève du 12 mars 2020, la direction générale nous annonce son intention de dénoncer l’accord cadre GPEC à durée indéterminée.

Nous recevons en date du 13 mars, par courrier recommandé la dénonciation de l’accord cadre à durée indéterminée du 10 avril 2015 sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Une décision lourde de conséquence et une première à Apprentis d’Auteuil qui dénonce un accord très important dans le cadre de la formation des salariés et de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Lors de la réunion téléphonique de ce jour, suite à nos questionnements la direction explique maintenir le plan d’action le temps du préavis suite à la dénonciation de l’accord. Nous avons rappelé à la direction ses engagements pour les salariés dans le cadre de cet accord.

Nous regrettons ce choix, comme de réduire ou de supprimer le rapport prospectif emplois métiers car les personnes ne s’en saisissent pas. C’est surprenant, quand on connait la qualité de ce rapport fait par Apprentis Auteuil.

La direction étudie la possibilité de mettre en place un observatoire des métiers, une revendication de FO qui n’avait pas été retenue à l’époque par la direction générale

La direction souhaite adapter les ressources et la gestion de carrière des salariés. Des choix avaient été faits pour permettre à beaucoup de salariés d’être enfin qualifiés (surveillant de nuit, maîtresse de maison et tous salariés non qualifiés dans son métier….). D’autres plans d’actions étaient prévus pour les Cadres, Enseignants, Services entretiens..

La direction précise que des nouveaux métiers vont émerger dans les 10 ans.

L’accord GPEC est remis en cause et ne nous comprenons pas vraiment les raisons, au lieu de réviser cet accord en y apportant de nouveau enjeux et des moyens supplémentaires.

La délégation FO sera très vigilante dans ce nouveau processus et de cette nouvelle négociation sur la GPEC, en luttant contre une régression des engagements de la direction dans cet accord. La direction souhaite plus de souplesse et d’agilité mais au détriment de qui ? N’oublier personne fait partie de nos priorités.