FO

FO : 1er mai

Un 1er mai confiné pour le jour d’après!

Alors que le monde entier fait face à la pandémie, ce 1er mai sera plus que jamais la journée internationale de lutte des travailleuses et travailleurs. Depuis le début de la crise sanitaire, des millions de personnes sont confinées. De nombreux pays vivent grâce aux oublié-es, aux invisibles de nos sociétés, qui continuent à travailler, le plus souvent au risque de leur propre vie. Personne n’oublie les réformes touchant l’hôpital, constituant les fermetures de services, d’hôpitaux, de lits et le manque de personnel, les attaques contre les statuts et les Conventions Collectives. Le Président de la République a déclaré à plusieurs reprises : « à la sortie de la crise, la vie ne sera plus comme avant!».

Pourtant, nous avons le sentiment que non seulement ce ne sera plus comme avant mais que cela risque d’être pire! Si certains de nos politiques ont fait le mea-culpa des politiques libérales en promettant de changer de cap, les récentes décisions du gouvernement prouvent que c’est encore la même recette qu’ils envisagent: attaques du code du travail (temps de travail, RTT,Congés, …), négation du dialogue social …Le 1er mai, les organisations syndicales appellent les salariés, les privés d’emploi, les jeunes et retraités à manifester depuis chez soi par pancartes, banderoles sur ses fenêtres, ses balcons, en chantant des slogans pour un jour d’après qui enfin améliore les conditions de vie et de travail des salariés par le développement de tous les services publics, par une fiscalité bien plus juste être distributive, un impôt sur les grandes fortunes, une taxe sur les transactions financières et une véritable lutte contre l’évasion fiscale, par un plan de réorientation et de relocalisation solidaire de l’agriculture, de l’industrie et des services. Nos priorités, salaires, emplois, Sécurité Sociale, Services Publics! Le confinement social ne fera pas taire nos revendications. Préparons dès maintenant le jour d’après!