Mouvement du 7 décembre 2021 : 183 euros net pour TOUS

La colère est présente partout. Partout dans les établissements de nos secteurs professionnels (social, médico-social, protection de l’enfance, insertion, aide à domicile) les conditions de travail se dégradent. En cause l’absence de moyens à la hauteur des besoins. Une augmentation de la violence dans nos établissements.

Le constat est sans appel : un manque de personnel, non remplacement des salariés, déqualification et augmentations de salaires depuis plus de 30 ans pas à la hauteur et la non-reconnaissance de nos qualifications.

L’argent est là mais ils ne bénéficient pas à nos secteurs, ni aux professionnels, ni aux personnes les plus fragiles de notre société dont ils s’occupent.

Nous revendiquons, avec notre Fédération Action Sociale depuis juillet 2020, l’obtention, sans contrepartie, de 183 euros net pour tous. Par « sans contrepartie » FO tient à réaffirmer son opposition à toute remise en cause de nos classifications et en conséquence des conventions collectives et des droits conventionnels qui vont avec.

A nos légitimes revendications, le gouvernement et nos employeurs ne répondent pas. Au contraire, ils poursuivent leurs projets communs de renforcement des inégalités salariales et de casse de nos droits collectifs et de nos conventions collectives nationales, en voulant commencer par nos classifications.

Nous sommes fort des milliers de salariés déjà mobilisés et qui ont permis que des accords d’entreprises, comme celui de la Fondation Perce Neige, accordent sans attendre les 183 euros nets pour tous.

Nous sommes forts de nos revendications essentielles qui sont portés au niveau national :

  • 183 € net pour tous sans contrepartie,
  • Maintien et amélioration de toutes nos conventions collectives et accord d’entreprise
  • Un plan d’urgence pour l’amélioration des conditions de travail et l’obtention des moyens nécessaires à la hauteur des besoins de tous ceux dont nous nous occupons,

Nous sommes forts de notre liberté et indépendance qui voit notre fédération refusée de signer des accords inégalitaires et si opposer. Exiger l’ouverture d’une négociation nationale d’un accord d’application immédiate pour tous les salariés des 183 euros net, déclinable dans toutes les conventions collectives ou accord d’entreprise comme notre Fondation.

Nous avons défini tous ensemble le cahier de revendication lors de la formation Apprentis Auteuil du 15 au 19 novembre à porter lors de l’ouverture de la NAO du 16 décembre 2021.

Nous demanderons un accord d’application des 183 euros net pour tous et une prime de risque.

Nous invitons nos adhérents , si leurs syndicats départementaux le décident, à se mobiliser et à rejoindre la mobilisation du 7 décembre 2021, en attendant la mobilisation nationale à laquelle appelleront FO, la CFE-CGC, la CFTC et la CGT, le jour de l’ouverture de la conférence des métiers de l’accompagnement social et médico-social.

C’est dans ce mouvement commun, la clarté de nos revendications et l’unité que nous obtiendrons satisfaction.

183 euros net pour tous – pas touche à nos conventions collectives nationales

Paris, le 1 décembre 2021