Fondation Apprentis d’Auteuil : crise sanitaire au 19 janvier

Suite à notre réunion DSC portant sur la crise sanitaire et la problématique de recrutement. Il a été acté officiellement pour les établissements de la protection de l’enfance mais possible pour les établissements scolaires (ex : IES) de rémunérer les heures supplémentaires pour une prise en charge de qualité dans cette période au lieu de faire appel à de l’interim.

C’est pourquoi, en réponse à la demande de plusieurs directeurs, en lien avec le CODIR, il va être expérimenté jusqu’au 30 juin prochain, de payer au mois les heures supplémentaires, réalisé par les salariés. Cette mesure permettra de valoriser les salariés qui s’engagent sur les remplacements de leurs collègues, et qui préfère être rémunéré, de leurs heures supplémentaires au lieu de les récupérer.

Cette mesure devrait permettre de faire baisser le recours à l’intérim et au CDD, et améliorer le taux de remplacements des absences.

Pour la bonne réalisation de cette expérimentation, les directeurs assureront un lien avec les RH.

De plus, un groupe de travail piloté par la DRH, étudiera également auprès des établissements engagés dans cette démarche, l’impact sur la gestion des plannings, sur le suivi des heures des salariés, sur le recours au CDD, sur le recours à l’intérim mais aussi sur l’impact de l’absentéisme.

Cette information doit-être relayé par les RH Région auprès des directeurs d’établissements.

La Fondation s’engage à une reconnaissance de l’engagement des salariés dans cette période qui perdure de pandémie.

Depuis le 8 janvier 2022, il y a 603 nouveaux cas de covid 19 qui ont été déclarés dans l’observatoire des incidents. Ils concernent aujourd’hui 210 salariés et 393 jeunes. C’est une augmentation très importante de cas déclarés.