Départ de notre camarade Salima de la Fondation vers d’autres projets professionnels

Depuis le 8 octobre, elle a démissionné de son poste de Chef de Service Educatif après 11 ans passés à la Fondation dans la Somme.

 Elle a tenu à saluer les camarades par un dernier mail avant son départ définitif vers de nouvelles aventures professionnelles.

Sa mobilisation et son investissement au sein des différentes instances du personnel (CSE et CSE Central) ont été et resteront une richesse pour nous tous.

Ses convictions ont animé des débats de qualité, par exemple sur le Ségur et la NAO en mai dernier en Formation FO avec tous les camarades.

Sa démission fait suite à une demande de rupture conventionnelle refusée sans aucune motivation de l’employeur. Nous avons constaté que des demandes avaient été acceptées pour d’autres cadres dans la région.

Pourquoi n’a-t-elle pas eu de revalorisation salariale comme ces collègues après avoir obtenu son Caferuis ?

Pourquoi des inégalités de traitement ou des discriminations entre les cadres de la région Nord-Est ?

D’ailleurs Salima a dû se battre pendant trois semaines pour obtenir son solde de tout compte.

On ne peut lui souhaiter que le meilleur dans ses nouveaux projets.                 

 Merci ma camarade,

pour ta bonne humeur, ton investissement sans faille et ton courage.