FO Apprentis Auteuil Région Sud Ouest

Une nouvelle mandature (2023-2027) pour le Syndicat FO Apprentis d’Auteuil sur la région ayant a maintenu ses 4 élus grâce aux votes des salariés et malgré quelques tumultes pendant ses élections professionnelles. Par exemple, un Directeur d’établissement nous a refusé l’entrée sur son site pendant la période des élections professionnelle et encore dernièrement, mais le DSC FO est intervenu afin de faire respecter nos mandats et mentionner que nous déposerons un délit d’entrava si nécessaire.

La camarade Christine a été de nouveau élue comme trésorière du CSE par les élus de la région et nous avons des camarades dans chaque commission des 2 périmètres DRA pour être représentatif dans chaque instance.

Un travail organisationnel se met en place. Nous réfléchissons à son fonctionnement et nous venons de créer un groupe de représentant de proximité force ouvrière pour être au plus près des salaries et afin d’échanger sur l’actualités de nos établissements et avoir des bases communes.

Les élus FO milite pour ouvrir les ASC à tous les salaries évitant que des critères discriminatoires soient appliqués en respectant dernièrement la cour de cassation en supprimant les critères d’ancienneté. Les ASC doivent bénéficier à l’ensemble des salariés sans discrimination entre eux dans l’attribution des avantages : pas de distinction liée à des critères d’ordre professionnel, notamment au contrat de travail (CDI/CDD), à la catégorie professionnelle, au temps de travail (temps plein/temps partiel), à la présence effective.

Notre syndicat a revendiqué et fait mettre en place le loisir numérique ouvert à tous. Cette nouvelle offre sur les Activités Sociales et Culturelles n’a que des remontés très positives et a fait l’unanimité auprès des salariés.

Force Ouvrière a été également à l’initiative de la création d’un fond social dédie au CSE sud-ouest dont 2 membres FO font partis ; l’an passé celui-ci a pu aider plusieurs salariés. Cette commission permet de venir soutenir financièrement jusqu’à 500 euros pour permettre à un salarié de sortir d’une difficulté pour régler un loyer ou une facture dont celui-ci n’est pas en mesure de pouvoir payer. Un élan de solidarité voulu par FO.

Vues : 20